Observation2

[seopress_breadcrumbs]

Des paysages authentiques

Un lieu de passage historique

Localisé dans la plaine languedocienne, le Grand Site "Canal du Midi, Béziers" est un magnifique territoire émaillé de petites collines, souvent habitées, appelées  « puechs ». Le Grand Site se situe à mi-chemin entre la Montagne Noire, contreforts du Massif Central, et le littoral méditerranéen, à moins de 15 km.

Cette plaine languedocienne constitue en fait la seule voie « pratique » entre le Massif Central et la mer. Et les « puechs », qui viennent ponctuellement entourer les étangs ont permis aux populations de se fixer.

C'est cette topographie particulière qui a conduit cette plaine à être, depuis des millénaires, un lieu de passage privilégié. Elle a toujours été favorisée par la circulation des peuples et des marchandises qui cheminaient par le fleuve Orb au niveau de Béziers, par la Voie Domitienne - voie romaine la plus ancienne et une des mieux conservées de la Gaule - ou plus récemment par le Canal du Midi, fabuleux et génial ouvrage du XVIIème.

 

B+�ziers, 8+�cluses A+�rienne 1956 (Sicard)

Le vignoble, omniprésent

Cette terre est l'une des plus anciennes régions viticoles de France.

Introduite par les Grecs au Vème siècle avant J-C, la vigne prend ici son véritable essor sous l’empire Romain. Elle connait ensuite ses heures de gloire grâce à la construction du Canal du Midi, puis du chemin de fer, qui permettent à tour de rôle la diffusion des vins du Languedoc vers un public plus large.

Malheureusement, en 1868 la crise du Phylloxéra stoppa net cette expansion... L'insecte détruisit la quasi-totalité des vignes du Languedoc et forca les vignerons à planter de nouveaux plants, venus d'un autre continent... Une vague de replantation s'ensuivit. La quantité fut privilégiée, au détriment de la qualité...

Mais cette réalité relève aujourd'hui du passé, et le vignoble languedocien a depuis retrouvé ses lettres de noblesses ! Les grands remaniements du XXème siècle et l'apparition des Appellations achevèrent de redonner aux vins du Languedoc toute leur authenticité, qui caractérise aussi cette terre et le paysage que la vigne façonne avec élégance.

Admirez les transformations qui surviennent au fil des saisons : des fleurs blanches de janvier qui fleurissent entre les ceps et tapissent les plaines, jusqu'au rouge profond des feuilles d'automne, en passant par le vert lumineux qui annonce le temps des vendanges... Tout ici est couleurs et les somptueuses lumières de cette terre baignée de soleil créent des variations qui font de chaque visite un moment unique !

Au cœur de ce paysage viticole, les quelques puechs boisés (tels celui d’Ensérune et de Montady) contrastent agréablement avec l’entourage agricole.

Coucher de soleil sur les écluses de Fonseranes

L'eau au cœur de tous les enjeux

Ici, la gestion de l’eau a de tous temps constitué un vrai casse-tête : pas assez présente au niveau des puechs et oppida (habitats fortifiés de hauteur), trop abondante dans les étangs, capricieuse dans le fleuve qui s'écoule ici...

La trouver et la maîtriser constitue encore aujourd'hui un vrai défi ! Et le Canal du Midi ne fait pas exception : afin de l'alimenter suffisamment il a fallu rivaliser d'ingéniosité et redoubler d'efforts. Mais ces dernier ont été payants et sont à l'origine des ouvrages d'exception qui jalonnent ici le Canal du Midi et ses abords.

La Canal du Midi, aujourd'hui site classé et inscrit au patrimoine mondial par l’UNESCO, a un rôle majeur : il unit entre eux les sites patrimoniaux présents à proximité.

En partant de Toulouse et allant se déverser dans l’étang de Thau à Sète, le canal a suivi les courbes de niveau jusqu’au fleuve Orb en traversant la butte du Malpas.

Des paysages façonnés par le travail de l'homme

« Faire l’expérience » de ces paysages de caractère c’est aussi les découvrir construits par des générations de paysans. Ce sont eux qui font le passé mais aussi l’avenir de ce territoire.

Les hommes du pays ont vaincus des terres parfois sèches, des terrains souvent rebutants en élevant des murets de pierres sèches et en construisant des terrasses où l’on peut encore voir des oliveraies et des vignobles.

Le visiteur peut s’apercevoir sans problème que l’histoire de ces terres est un véritable défit entre l’homme et la nature. Un incontestable voyage dans le temps grâce à un paysage terriblement hostile mais qui a su se plier aux désirs et aux nécessités pour remettre son produit à celui qui le veut.

L’authenticité n’est pas un mot insignifiant. Ce sont l’esprit des lieux et le patrimoine remarquable qui font du Grand Site de France « Canal du Midi, Béziers » un pays sincère et bienveillant.

Couleurs d'automne dans les vignes et premières neige dans les Pyrénées